Cheikh Al Albani

Question: quel est le jugement quant à interagir avec les jinns?

Shaykh Al Albânî: je dis que l’interaction avec les jinns est un égarement contemporain. Nous n’avons pas entendu auparavant, avant cette époque, que l’Homme interagit avec les jinns. C’est une affaire fort normale (que de dire) qu’il n’est pas possible à l’Homme d’interagir avec les jinns dû à la différence entre les deux natures. Il ﷺ a dit en confirmation à ce qui est venu dans le Qur’ân  {Il a créé les djinns de la flamme d’un feu sans fumée} (trad relat) et comme ajout à ce qui est dans le Qur’ân, il ﷺ a dit:  » les anges furent créés de lumière et les jinns furent créés de feu et Adam fut créé de ce qui vous a été décrit ».

Ainsi, l’Homme fut créé d’argile et les jinns furent créés de feu. Et j’ai la conviction que celui qui dit qu’il est possible d’interagir avec les jinns malgré cette disparité dans l’origine de la création, il est selon moi à l’exemple de celui qui dit – et nous ne l’avons pas entendu celui qui dirait quoi? L’interaction de l’Homme avec les anges. Est-il possible de dire que l’Homme peut interagir avec les anges? La réponse est non. Pourquoi?

C’est la même réponse (que pour les jinns): les anges furent créés de lumière et Adam fut créé avec ce qui vous a été décrit, c’est à dire l’argile. Donc celui-ci qui fut créé d’argile, il ne lui est pas possible d’interagir avec celui qui fut créé de lumière. De même, je dis qu’il n’est pas possible à l’humain d’interagir avec le jinn, dans le sens de l’interaction connue entre nous les êtres humains.

Oui, il est possible qu’il y ait ici une sorte d’interaction entre l’humain et le jinn, comme il est possible également qu’il y ait une sorte d’interaction entre l’humain et les anges. Mais, cela est très très rare, vraiment rare. Et c’est pourquoi cela n’est pas possible malgré la rareté sauf si l’ange ou le jinn le veut. Quant à ce que l’Homme veuille faire une interaction avec un ange quelconque alors cela est impossible. Quant à ce que l’Homme veuille interagir avec le jinn en dépit du jinn alors cela est impossible.

Car cela fût un miracle pour Soulaymâne ﷺ. Et c’est pour cela que fut venu dans le hadîth authentique d’alBoukhârî ou Muslim ou dans les deux que le Prophète ﷺ se leva et guida les gens en prière un jour. Et ils le virent comme s’il attaquait quelque chose et le saisir. Lorsqu’il salua (de la prière), ils lui dirent: « ô Messager d’Allâh, nous t’avons vu faire telle et telle chose.

Il répondit: « oui c’était une attaque de satan », ou il ﷺ dit dans le même sens, « contre moi et il avait dans la main une flamme de feu. Il voulait me faire couper ma prière. Je le saisis alors au cou au point de sentir le froid de sa salive sur ma main. Et si ce n’était l’invocation de mon frère Soulaymâne, que la paix soit sur lui «Seigneur, fais-moi don d’un royaume tel que nul après moi n’aura de pareil », je l’aurais accroché à un des piliers de la mosquée afin que les enfants des musulmans se jouent de lui au matin ».

Mais, il ﷺ s’est souvenu de l’invocation de son frère Soulaymâne, que la paix soit sur lui: «Seigneur, fais-moi don d’un royaume tel que nul après moi n’aura de pareil ». Sans cette invocation, le Messager ﷺ l’aurait attaché, mais il ne l’a pas fait car il le libéra malgré qu’il voulut lui couper sa prière. Donc, ce qui se propage maintenant en cette époque comme dialogue de l’humain avec le jinn ou la personne spécialisée dans ce métier prétendant qu’elle parle avec le jinn ou qu’elle entretient une relation amicale avec lui et qu’elle l’interroge sur la maladie de cette victime ou de ce malade et sur son remède: cela est possible jusqu’à une certaine mesure.

Mais cela est faisable concrètement/dans les faits, mais c’est impossible religieusement, car ce qui est faisable dans la réalité n’est pas (forcément) possible et permis religieusement. Il est possible que le musulman obtienne sa subsistance au moyen de l’illicite comme sont éprouvés les musulmans aujourd’hui en utilisant l’usure: beaucoup, vraiment beaucoup de transactions mais cela n’est pas possible religieusement, ce n’est pas permis religieusement. Donc tout ce qui se produit dans la réalité n’est pas forcément autorisé religieusement. C’est pourquoi nous conseillons à ceux qui sont éprouvés par le fait de faire roqiya aux humains terrassés par les jinns de ne pas aller au-delà de la lecture du Qur’ân sur cet épileptique ou autre afin de débarrasser cet humain terrassé par ce jinn terrassant.

« Terrassé » est un participe passif et un participe actif. Donc c’est seulement dans cette limite que cela est permis et au-delà de cela, il y a un avertissement pour nous dans le noble Qur’ân: qu’il n’est pas permis selon le témoignage des jinns  qui avaient cru en Allâh et Son messager et ont dit comme notre Seigneur Azza wa Jall l’a narré dans Son Qur’ân {Or, il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles parmi les jinns mais cela ne fit qu’accroître leur détresse} (trad relat), et la recherche de protection est de diverses sortes. Mais nul besoin de les exposer ici. Ce qui est important est que la recherche de protection au moyen des jinns est une cause parmi les causes d’égarement de l’être humain car le jinn n’est pas au service de l’être humain pour le Visage d’Allâh mais seulement afin de le contrôler pour que celui-ci accomplisse sa mission d’une manière ou d’une autre.

Nous avons certes été, dans les temps précédents, éprouvés par un égarement qui n’était pas connu avant et qui est l’hypnose. Ils ont donc égaré les gens par une chose qu’ils ont appelé hypnose: ils dominaient le regard d’une personne sur une autre prête à dormir puis il parlait de choses prétendument métaphysiques.

Et il resta sur cet égarement ce qu’Allâh Azza wa Jall voulut. Puis il ouvrit la porte à un nouvel égarement et qui est d’invoquer les esprits. Et cela n’a pas guère disparu: nous entendons jusqu’à maintenant des choses à son sujet mais pas comme nous en entendions parler avant. Car il ouvrit maintenant la porte à entrer directement en contact avec les jinns  mais provenant d’un groupe précis. Et ce sont ceux qui sont entrés dans le domaine de la communication directe avec les jinns au nom de la religion et cela est plus dangereux que ce qui a précédé.

L’hypnose ne s’est pas fait au nom de la religion mais il ne s’est fait qu’au nom de la science. Invoquer les esprits ne s’est pas fait au nom de la religion mais il ne s’est fait qu’au nom de la science également. Quant à maintenant, certains musulmans sont tombés dans l’égarement de demander l’aide des jinns au nom de la religion car il est authentifié du Messager ﷺ qu’il a récité certains versets sur certaines personnes touchées par des jinns et Allâh les guérit. Cela est vrai. Mais ceux-là ont commencé de ce point pour élargir le cercle jusqu’au discours:

– es-tu (un jinn) musulman?

-non, je ne le suis pas.

-quelle est ta religion? nazaréen? juif? bouddhiste ?

Et après il s’entretient avec lui: « convertis toi, tu seras épargné ». Il dit: « j’atteste qu’il n’y nulle divinité digne d’être adorée si ce n’est Allâh et que Mohammad est le messager d’Allâh ». L’humain croit à la parole du jinn alors qu’il ne le voit pas et ne le ressent absolument pas. Nous vivons aujourd’hui de longues années à interagir avec ceux de notre espèce, un humain avec un humain implacable et après toutes ces années, il t’apparaît que cet homme te trompait. Comment donc peux-tu interagir avec un jinn masculin dont tu ne connais pas la réalité et qui te dit: « je me suis converti » ou te dit en préambule « je suis un croyant, je suis à ton service, qu’attends tu de moi, je suis là ». Cela, nous l’avons énormément entendu.

SobhânaLlâh, de là, les égarements s’introduisent chez les musulmans. Comme on dit: et les plus grands incendies ne proviennent que d’étincelles. Nous avons commencé une activité que nous exerçions dans le fait d’extirper le jinn de l’homme et nous nous y sommes étendus jusqu’à ce qu’il devienne des rapports (entre les jinns et les humains). Et enfin arrive la question : est-il possible d’interagir avec les jinns?

La réponse est: cela n’est pas possible sauf selon ce que j’ai précédemment mentionné comme détails. Le conseil comme je l’ai dit précédemment est qu’il n’est pas permis au musulman d’ajouter à la roqiya dans le traitement de la personne terrassée par un jinn. Il récite sur lui ce qu’il veut du Livre d’Allâh et des invocations authentiques du Messager d’Allâh ﷺ. Et cela suffit. Quant aux ajouts au delà de cela: certains utilisant de l’encens et d’autres utilisant de l’huile, et ce sont des choses fort étonnantes, tout cela ce sont des fantaisies créées par les gens et des tentatives individuelles de se monopoliser cette activité/profession. Car si l’affaire se cantonnait à la récitation de versets, chacun pourrait réciter certains versets et ainsi le jinn sortirait. Nous n’aurions plus à l’enclaver par la dissimulation et la duplicité au point qu’ils prétendent qu’elle (l’activité/ la profession) est spécifique à un clan en dehors d’un autre. Je rappelle Sa Parole Ta’âlã: {Or, il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles parmi les jinns mais cela ne fit qu’accroître leur détresse} (trad relat). Nous demandons à Allâh Azza wa Jall de nous préserver et nous détourne de demander l’aide des jinns

Traduit par le cercle des sciences

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien