Cheikh Al Albani

Question : est-il mis comme condition (d’avoir) les ablutions pour 
la prosternation de la tilâwa (en récitant un verset où il y a une 
prosternation) ?
 
Shaykh Al Albânî : est-ce que quoi ?
 
Question : les ablutions sont elles une condition pour la prosternation de la tilâwa ?
 
Shaykh : c’est-à-dire que tu interroges là sur la prosternation de la tilâwa en dehors de la prière ?
 
Question : oui
 
Shaykh : donc est-il permis de se prosterner lors de la tilâwa sans (avoir) les ablutions ? 
 
Question : oui, c’est le but (de la question)
 
Shaykh
 : ou est-il obligatoire (de les avoir) ? Nous disons : ce n’est pas une
 obligation et il est permis de se prosterner sans ablution, sans 
purification. Car la prosternation de la tilâwa est comme un Rappel 
parmi d’autres (Rappels) autour duquel tourne le jugement connu qui est 
que le meilleur est de mentionner alors que (la personne) est en état de
 purification et parmi (ces rappels) : sobhânaLlâh, alHamdou lillâh et 
lâ ilaha illla Allâh, et parmi cela les prosternations que ce soit la 
prosternation de la tilâwa ou la prosternation de remerciement alors le 
meilleur est qu’il soit en état de purification. Mais cela ne lui est 
pas obligatoire. Il est donc permis de faire la prosternation de la 
tilâwa comme il se trouve. Ce que je veux dire par «comme il se trouve »
 est sans purification ; ce que je veux dire par «comme il se trouve » 
est sans avoir à se diriger vers la qibla ; ce que je veux dire par 
«comme il se trouve » : dans un endroit qui peut ne pas être pur, dans 
des vêtements qui peuvent ne pas être purs etc. Car c’est comme la 
parole sobhânaLlâh, Allâhou Akbar et ce qui y ressemble. 
 
Question : si tu écoutais le Qur’ân et qu’est récité un verset où il y a une prosternation, dois-tu te prosterner ?
 
Shaykh
 : la réponse a précédé. Si tu te prosternes, cela est meilleur pour toi
 et c’est une sunna. Si tu la délaisses alors aucun péché sur toi. 
 
Question
 : qu’Allâh vous récompense en bien. Et si tu étais debout : dois-tu te 
prosterner ou t’assoir puis te prosterner ?  Et si tu étais assis : 
dois-tu te prosterner ou te mettre debout puis te prosterner ?
 
Shaykh
 : si tu étais debout, tu te prosternes aussitôt sans t’asseoir. Et si 
tu étais assis, tu te prosternes aussitôt sans avoir à te relever pour 
t’assoir puis te prosterner. Est-ce clair ?
Question : c’est clair. Qu’Allâh vous récompense en bien
 
Traduit par le cercle des sciences
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien