Cheikh Al Albani

Questionneur:

Cheikh concernant la parole d’Allah ta3aalaa concernant le mariage  (( mais si vous craignez de ne pas être justes avec celles-ci, alors n'en épousez qu'une seule))

Ceci est il lié à avant ou après le mariage?

C’est à dire avant qu'il se soit marié, il commence déjà à craindre de ne pas être juste et alors il se contente de une seule femme ou après le mariage, après qu'il se soit marié, il a une seconde épouse mais il n’est pas juste avec elle alors le divorce est devenu obligatoire et alors il ne reste qu'avec une seule?

Cheikh Al Albani:

Le verset est explicite, c’est au moment du contrat, soit il a confiance en lui dans le fait qu'il peut appliquer la sharia, celle ci étant la justice ou il n'a pas confiance en lui même.

Donc si il a confiance en lui même il s’avance dans ce second mariage et si il n'a pas confiance en lui même alors il s’abstient mais il est possible que la personne s’avance dans un second mariage en étant confiant mais avec l’expérience il a changé alors ensuite un nouveau jugement survient et c’est qu'il dise à celle qui voit qu'il est injuste avec elle à son détriment, il lui dit: "ô servante d'Allah, ceci est ma capacité (concernant la justice dans le partage), tu as le choix, soit tu restes sur cela (sur ce partage inéquitable) ou soit je te laisse partir".

Donc elle choisit.

Questionneur: C’est à dire qu'il lui est permis de choisir, soit de subir l’injustice ou de rester et il n'y a rien comme péché sur le mari?

Cheikh:

Il n'y a pas de péché sur lui sinon quel serait l’intérêt qu'elle choisisse, car c’est ce qui s’est produit avec le Prophète salallahou aleyhi wa sallam avec une de ses femmes, qui est Saouda bint Zam3a, le prophète salallahou aleyhi wa sallaam voulait la divorcer parce qu'elle était âgée et elle a dit-et c'est un contrat qui n'existe peut-être pas aujourd'hui chez les hommes comme chez les femmes-elle a dit: "je veux être ressuscité parmi tes femmes au Paradis, garde-moi et je donne mon tour à Aisha", je pense que la réponse est claire.

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

السائل : شيخ بالنسبة إلى قول الله تعالى في الزواج (( فَإِنْ خِفْتُمْ أَلَّا تَعْدِلُوا فَوَاحِدَةً )) هذا متعلق إبتداءا أو بعد الزواج يعني بعد ما تكون متزوجا إبتداء خاف ألا يعدل فيقصر على واحدة أو بعد الزواج بعد ما يتزوج يكون عنده اثنتين فما عدل فصار موجب للطلاق فيبقي على واحدة
الشيخ : الآية صريحة حال العقد إما أن يكون واثق بنفسه أنه يستطيع أن يطبق الشرع وهو العدل أو غير واثق فإن كان واثقا أقدم، وإن لم يكن واثقا أحجم لكن ممكن الإنسان يقدم واثق يعني بنفسه لكن التجربة أسقطته حينئذ يأتي حكم جديد وهو أن يقول لمن يرى أنه يظلمها على حساب ضرتها أن يقول يا أمة الله هذه أنا إستطاعتي فأنت مخيرة إما أن تبقي على هذا وإما بأخلي سبيلك فهي تختار
السائل : يعني يجوز لها أن تختار أن تظلم وتبقى مستمرة ولا إثم عليه
الشيخ : ولا إثم عليه هو طبعا ولا ليش التخيير لأنه الذي وقع من الرسول صلى الله عليه وسلم مع إحدى زوجاته التي هي سودة بنت زمعة فأراد صلى الله عليه وسلم أن يطلقها لأنها أسنت قالت وهذا هو عقد قد لا يوجد اليوم في الرجال فضلا على النساء قالت أنا أريد أن أحشر مع أزواجك في الجنة أبقني وأنا أعطي نوبتي لعائشة أظن وضح الجواب

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien