Cheikh Al Albani

Questionneur:

O Cheikh, quel est votre avis sur ce que nous appelons chez nous dans le golf arabique: le commerce de visas ((1) iqamah))

Cheikh Al Albani: Le commerce de visas, Je n'ai pas compris.

Questionneur:

Je vous explique O Cheikh, tout citoyen du golf a le droit d'obtenir un registre du commerce et par la même d'obtenir des visas pour le recrutement de main-d'œuvre dans le Golfe afin de travailler dans un commerce quelconque.

Donc ils se divisent en 2 sortes, ceux qui recrutent la main-d'œuvre pour faire un travail précis ou faire un commerce précis et certains d'entre eux sont recrutés pour un travail tout en travaillant dans un autre ou dans n'importe quel travail ou en étant libre mais en échange de prendre une certaine quantité d'argent de ce travailleur par mois, ou mensuellement et certains d'entre eux vont recruter ces travailleurs puis ils perdent ce commerce, ensuite en accord avec ces travailleurs ils les laissent comme ce qui est décrit le premier cas (libre en échange d'argent).

Quel est l'opinion du cheikh?

O Cheikh sachant que le second cas ou dans les deux cas, la personne est le propriétaire du registre du commerce qui recrute les travailleurs et qui s'occupe de toutes les formalités administratives requises par le gouvernement pour son exécution, quel est votre avis O Cheikh?

Cheikh: Tout d'abord, est ce que ces transactions que tu as divisé en deux parties sont reconnues par l’état?

Questionneur: Je ne crois pas. la première je pense qu'elle est reconnue par l’état

Cheikh: Ne te répète pas, sont elles reconnues par l'état?

Questionneur: Le premier cas est reconnu par l'état et le deuxième cas n'est pas reconnu.

Cheikh: Combien de cas y a t il? deux ou trois?

Questionneur: Je ne crois pas qu'ils soient reconnus, ils ne sont pas reconnus

Cheikh:

Donc maintenant ce n'est pas reconnu, nous avons une parole syrienne qu'ils nomment "le chômage", tu comprends ce que cela veut dire?

C'est à dire que ce processus de base et de racine est illégale, c'est à dire qu"il est très clair que ce système même si il était reconnus par l'état s'y trouve une distinction d'une population sur une autre (des citoyens sur les étrangers) , donc cette transaction n'est pas islamique de base et toutes les louanges appartiennent à Allah, du point de vu de l’état et du gouvernement il n'est pas reconnu, bien qu'il y en ait d'autres qui soient reconnus mais en contradiction avec la shariah mais certains maux sont moins pires que d'autres.

(1) (ndt: par exemple certains frères de France résidant en Arabie vendent aux autres frères de France qui veulent s'y installé des visas avec droit de séjour (iqama). Ils demandent à un saoudien sous couvert d'une rémunération monétaire d'engager de manière fictive un frère de France comme peintre, artiste, presseur de jus, etc. Donc ce frère qui veut s'installer paye ce saoudien et le frère intermédiaire prend une commission et chaque année le frère de France continu de payer pour que le saoudien lui renouvelle l'iqama. Certains frères ont même fait de la prison pour ce commerce, ceci est aussi l'avis de cheikh abdel mohsin al abbaad lorsqu'on lui a posé la question à Médine en 2011).

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

السائل : يا شيخ ما رأيك فيما يسمى عندنا في الخليج بتجار التأشيرات؟
الشيخ : بتجار التأشيرات.
الشيخ : ما فهمت.
السائل : أنا أوضح لك يا شيخ حيث كل مواطن خليجي يحق له أنه يحصل على سجل تجاري وبموجبه يحصل على تأشيرات لاستقدام العمالة في الخليج للعمل في تجارة ما، فبعض الأشخاص هم فيه نوعين بعضهم يتم استقدام العمالة هذه للقيام بعمل معين أو القيام بتجارة معينة وبعضهم يستقدم هذه العمالة لتركهم في أي عمل كان بحرية مقابل أن يأخذ مبلغ معين من هذا العامل شهريا، مقطوع شهريا وبعضهم يستقدم هؤلاء العمالة فيخسر في تجارته تلك، ثم يتم الاتفاق مع هؤلاء العمالة بحيث يتركهم مثل ما حصل في الحالة الأولى فما رأي الشيخ؟ علما يا شيخ بأنه الحالة الثانية أو الحالتين يتم أن الشخص صاحب السجل التجاري الذي يستقدم العمالة يقوم بجميع الإجراءات الرسمية الحكومية التي تطلبها الحكومة ليوفيها فما رأيك يا شيخ؟
الشيخ : أولا هل هذه المعاملة التي جعلتها قسمين معترف فيها من قبل الدولة؟
السائل : لا أعتقد. الأولى أعتقد أنه معترف بحيث يأتي ..
الشيخ : لا تعد كلامك معترف من الدولة.
السائل : الحالة الأولى قسم منها معترف والقسم الثاني غير معترف.
الشيخ : كم قسم صار اثنين أو ثلاثة؟
السائل : لا ما أعتقد أنه معترف غير معترف.
الشيخ : غير معترف الآن في عندنا عبارة سورية يقولون نادوا عليها بطالة مفهوم إيش المقصود؟ يعني العملية من أصلها وجذرها غير مشروعة، ثم يعني واضح جدا أن القضية حتى لو اعترفت بها الدولة فيها تمييز شعب على شعب فالمعاملة غير إسلامية من أصلها والحمد لله أنها من حيث الدولة والحكومة غير معترف فيها وإن كان هناك اعترافات أخرى مخالفة للشريعة لكن " حنانيك بعض الشر أهون من بعض

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien