Cheikh Al Albani

Cheikh Al Albani:

Nous avions parcouru une bonne distance en voiture sans aucun problème puis elle commença à chauffer et de la vapeur commença à s’échapper du radiateur et l'eau a diminué petit à petit et le conducteur avait quelques jerricanes plein d'eau et le chauffeur en mettait un peu afin de refroidir le moteur et le faire marcher puis nous avons roulé et nous nous sommes égarés du chemin puis..

Questionneur: En quelle année était-ce?

Cheikh:

C'est vieux, peut être était ce il y a 35 ans ou 40ans, le point important est que la voiture tomba en panne et qu'il ne nous restait plus rien, pas une goute d'eau pour boire, il n' y avait plus d'eau, qu'allions nous faire?

Alors nous avons ouvert la vis sous le radiateur et nous avons filtré l'eau restante du radiateur, de l'eau qui était comme ce thé (ndt: qui est devant vous, c'est à dire foncé).

Nous avons poser un drap blanc et nous avons commencé à aspirer l’eau à travers cela sur le bord et malgré ça il n’était possible d’avoir de l’eau (propre) alors je me suis allongé sur le sol comme si je voulais l’embrasser.

Du sang commençait à couler de mon nez, que doit on faire?

Nous avions soif, pour la première fois de ma vie et cela ne s'est pas répété et j’espère que cette 1ère fois ne se reproduise pas, j'ai pensé: Comment çà?

Je vais boire mon urine, le simple fait que j’ai pensé à cela alors cela m'était il devenu autorisé?

Non, je regardais afin de ne pas mourir, c'est à dire qu'il n'est pas permis que je prenne autant de précaution (boire mon urine) afin de ne pas tomber dans l'interdit jusqu’à ce que me vienne a l'esprit que si je ne bois pas cette impureté (alors je risquais de mourir), alors le verset suivant me vint à l'esprit: ((à moins que vous ne soyez contraint d’y recourir)).

(Ndt: c'est à dire que cheikh ici a pensé comme il était dans une situation difficile à boire son urine mais dans la réalité il n'était pas encore rentré dans le cas de la nécessité faisant tomber l'interdiction, donc la faida ici est de différencier entre ce que notre esprit nous fait voir comme une nécessite et une réelle situation de nécessité ou nous sommes forcé de transgresser l’interdiction)

Cheikh: Dans ce sujet réside une finesse infinie, pourquoi?

Parce que certains jeunes musulmans n’ont pas apprit correctement leur religion, jusqu’à maintenant il questionne concernant sa photo dans son passeport ou dans sa carte d'identité comme quoi il y est rasé puis Allah azza wa jel l’a guidé ensuite il a laissé poussé la barbe et maintenant lorsqu'il doit aller voir les renseignements généraux il prend peur et se dit qu’ils vont lui dire qu’avant il ne portait pas la barbe et que maintenant il la porte.

Donc dans sa tête il se dit m'est il permis de l’enlever ?

Donc la réponse bien sur selon ce que vous avez entendu auparavant cela n’est permis.

Pourquoi ? Parce que toi tu veux raser ta barbe pour pas que tu tombes, il est possible que tu ne tombes pas O mon frère, qu’en sais tu (que tu vas tomber)?

Donc il n’est pas permis de dire ici que la nécessité fait tomber l’interdiction. Ici  il n’y a pas de nécessité.

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

الشيخ : ومشيت فينا السيارة مسافة لا بأس بها وبدأت تسخن ويتبخر الرديتر وينقص الماء ، كل شوية السائق عنده تنكات ممتلئة ماء كل شوية يعبيها بعد ما يبردها ويمشي فيها وكنا مع ركب وضللنا الطريق ثم ... نعم
السائل : أي سنة هذه ؟
الشيخ : قديمة يمكن صار لها قرابة خمس وثلاثين أربعين سنة أينعم ، الشاهد وقفت السيارة وما بقي عندنا ولا ذرة ماء للشرب ما في ماء ، ماذا فعلنا ؟ فتحنا البرغي الذي تحت الرديتر وصفينا الماء الباقي في الرديتر ماء كأنه مثل الشاي هذا ، صدى ، كان طبعا حاطين حطة بيضاء انحط الحطة على طرف الصحن ونمصه مص ، ماء لا يمكن مع ذلك نفذ الماء وأنا استلقيت هكذا على الأرض كأني أريد أسلمها ـ يضحك الشيخ والطلبة ـ وبدأ منخاري يتقاطر منه دم ، مانريد نسوي ؟ عطشنا ، في أول مرة في حياتي وما تكررت وأرجوا أن لا تتكرر لأول مرة أفكر أيش ؟ إنه أشرب بولي ، يا ترى مجرد ما فكرت حل لي الشرب ؟ لا ، شايف حتى ما أموت يعني ما يجوز أنا أحتاط في ارتكاب أيش ؟ المحرم لما يغلب على ظني إنه إذا أنا ما شربت هذا النجس حينئذ تأتي الآية الكريمة : (( إلا ما اضطررتم إليه )) . وهذه مسألة فيها دقة متناهية ، لماذا ؟ لأن بعض الشباب المسلم مسلم أولا عاطفة والحمد لله هذا خير لكنه ما هو متفقه في دينه ، إلى الآن أسأل بأنه أنا صورتي في الجواز أو في الهوية الشخصية حليق وربي هداني وعفيت عن لحيتي والآن إذا أريد أروح إلى المخابرات يخاف يظنون في إنه أنت كنت حليق والآن مربي لحيتك مثلا يجوز أحلق لحيتي ؟ الجواب طبعا حسب ما سمعتم آنفا لا ما يجوز ، لماذا ؟ لأنك أنت تريد تحلق لحيتك من أجل ما تقع ، يمكن يا أخي ما تقع ، ما يدريك أنت ؟ فما يجوز هنا يقال الضرورات تبيح المحظورات ، هنا ما في ضرورة

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien