Cheikh Al Albani

Cheikh Al Albani lit la question:

Nous sommes un groupe d'étudiantes en science, superviseuses dune grande école dans la mémorisation du Quraan et dans l’enseignement de ses règles. Quels sont les sujets les plus importants selon vous, auxquels il est obligatoire de donner de limportance et à enseigner aux femmes sachant quelles sont à des niveaux et matières différents.

La réponse: Nul doute qu’elles doivent se concentrer sur l'enseignement des femmes, avec les règles qui sont en lien avec leurs caractéristiques de femme. Donc elles enseignent les règles des menstrues, des lochies, et de la purification des menstrues et des lochies et ce qui est en lien avec leur jeune et leur prière parmi les règles qui sont propre à leur statut de femme, ceci d'une part.

Et d’autre part elle leur enseignent ce qu’il est obligatoire d’établir dans leurs interactions avec leurs hommes en termes d’obéissance et de service en fonction de leur capacité et qu’elles ne s’abstiennent pas de faire ce qu’Allah leur a imposé parmi l’obéissance obligatoire comme cela est venu dans le hadith authentique: ((Si la femme prie ses cinq prières , jeûne son mois du Ramadhan , préserve ses parties intimes et obéie à son mari , elle rentrera dans le paradis de son seigneur par la porte qu'elle voudra))

Donc ceci est est la généralité quil convient d’enseigner aux femmes en ce qui les concerne spécifiquement.

Le résumé de la réponse est quelle enseignent ce qui est obligatoire sur elles comme science spécifique à elles parmi la science individuelle obligatoire et non la science non obligatoire à tout individu qui est celle spécifique aux gens de sciences seulement parmi les hommes et pas les femmes.

Quant à lélargissement (dans la science) alors cela est due à l'activité de la femme dans sa maison et les circonstances qui leurs sont accessibles au moyen de livres et autres.

Donc ici par la possibilité de la femme et cette situation, quelle élargisse ses connaissances par la lecture personnelle.

Quant à ce quelle perde une partie de son existence à lextérieur de sa maison, surtout si elle est mariée pour apprendre la science, qui n’est pas dordre de l’obligation individuelle, mais de la science obligatoire à une partie des musulmans alors le fait quelle soit au service de son mari et de ses enfants si elle a été gratifiée d’enfants alors cela est plus légiféré et meilleur pour elle.

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

الشيخ : نحن مجموعة من طالبات العلم مشرفات على مدرسة كبيرة في تحفيظ القرأن وتعليم أحكامه ما هي أهم المسائل في نظركم التي يجب الاهتمام بها وتعليمها للنساء علما لأنهن على مستويات وأعمال مختلفة.
لا شك أنهن فيما يتعلق بتعليم النساء إنما هي الحكام التي تتعلق بهن بصفتهن من النساء، فيُعلمن الأحكام الحيض والنفاس وغُسل الحيض وغسل النفاس وما يتعلّق بصيامهن وصلاتهن من الأحكام التي تتعلّق بهن دون الرجال، هذا من جهة ويُعلمن ما يجب أن تكون معاملتُهن لرجالهن من حيث طاعتهن وخدمتهن بما يتناسب مع قدرتهن ولا يستنكفن عن القيام بما فرض الله عليهن من الطاعة الواجبة كما جاء في الحديث الصحيح ( إن المرأة إذا صلّت خمسها وأحصنت فرجها وأطاعت زوجها دخلت جنة ربها من أي أبواب الجنة شاءت ) فهذا مُجمل ما ينبغي أن تُعلّم النساء مما يخصّهن دونما يتعلق بسوى ذلك.
وخلاصة الجواب أن يُعلّمن ما يجب عليهن علمه بخصوصهن من العلم العيني وليس العلم الكفائي الذي يجب على أهل العلم فقط من الرجال دون النساء، أما التوسّع فذلك يعود إلى نشاط المرأة في بيتها وإلى الظروف التي تُحيط بهن من توفّر وسائل الكتب والاطلاع عليها فهنا بإمكان المرأة والحالة هذه أن تُوسِّع معلوماتها بمطالعتها الشخصية وأما أن تُضيّع قسما من عمرها خارجة دارها وبخاصة إذا كانت متزوجة لأجل العلم الذي ليس علما عينيّا وإنما هو فرض كفائي فقيامها على خدمة زوجها وخدمة أطفالها إن رُزقت شيئا من أولادها فذلك أشرع لها وأفضل.

.

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien