Cheikh Al Albani

Questionneur:
Notre cheikh, Malik a rapporté dans le Muwatta avec une chaîne de transmission authentique, selon Ibn Umar qu'il a saigné du nez lors de la prière puis il est sorti (de la prière) et il a fait les ablutions puis il est revenu et il a continué sa prière : est-ce que cela signifie que ibn Umar voyait l'invalidité de la prière en raison du saignement de nez ou est ce que nous pouvons en comprendre cela?
Cheikh Al Albani:
Oui, c'est ce qui est compris, mais la conclusion n'est pas complète hormis si il y a ici une preuve que Ibn Umar voyait que le saignement de nez est une cause d'invalidité/annulation des ablutions, et à ce moment là, ce texte aura serait avec nous dans le sujet. Mais il est possible que ceci ne soit pas une preuve concluante si ibn Umar ne voyait pas que le saignement de nez invalide/annule les ablutions, est ce clair?
Questionneur: c'est clair.
Cheikh: Si il y a un texte que Ibn Umar voyait que le saignement de nez est une cause d'annulation (des ablutions) alors cela veut dire que c'est un témoin qui renforcera le hadith mentionné précédemment.
Traduit par Abdoullaah Abu Edem

السائل : لمن يرى أنّ النقاب واجب فإذا ألبسه أهله فهل يحق لهذه المرأة المنتقبة بين أهله و إخوانه خلع هذا النقاب أم إذا رأت بوجوبه على كل من هو أجنبي عليها ؟ الشيخ : مش واضح سؤالك أنت تتكلم عن رأي الزوج أو رأيها ؟ السائل : هو الزوج و الزوجة يرون بوجوب النقاب فلبسته فإذا خرجت إلى الشارع لبسته أما إذا كانت في بيتها فهل يجوز لها خلع النقاب إذا ما أتى حموها أو أخ زوجها ؟ الشيخ : لا . السائل : إذا تبقى منتقبة . الشيخ : يعني إذا جاءها من ليس محرما فحكمه حكم عامة الناس في الطريق فلا يجوز
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien